Le Blog de La Gazette

A propos du giron des jeunesses de la Broye à Gletterens: quatre questions adressées aux jeunes et aux adultes

Les jeunes
Voici une synthèse des réponses de ces jeunes, responsables ou bénévoles pour leur giron de : secrétariat, camping, parking, sécurité, webmaster, bénévolat, construction, déchets, décoration, présidence de jeunesse, sponsoring, tonnelle, jeux…

Les adultes
Plusieurs adultes, bénévoles ou responsables de : l’animation, décoration, construction, peinture, déchets, subsistance, présidence de l’organisation générale, gestion des bénévoles, ravitaillement, bar, tonnelle, sécurité, cuisine, parking, montage, jeux, électricité…

Que pensez-vous du bénévolat dans ce monde mené par l’argent ?
Réflexions des jeunes

Le bénévolat est une valeur quand on n’attend rien en retour. À ces 800 à 900 bénévoles, un grand merci ! Sans eux, on n’aurait pas fait grand chose. Oui, donner, c’est rare.
Nous, on ira aider d’autres jeunesses organisatrices. La solidarité rend la fête belle.
Message aux futures générations : « N’oubliez pas d’être bénévoles ! » Autre version de : « Hodie mihi cras tibi », la charte du camping du giron.

Réflexions des adultes
Dans un monde suractif, ce n’est pas évident de trouver et de donner de son temps.
Offrir gratuitement quelque chose à son prochain, des centaines de personnes l’ont fait ici et c’est magnifique.
Bon, c’est souvent les mêmes têtes qu’on retrouve. Mais au-delà de la difficulté de dénicher des bénévoles, quand les gens sont là, ça marche et c’est une grande satisfaction.
Quand je pense que certains ont offert leurs vacances pour le giron, respect !

Quelles qualités avez-vous découvertes chez les adultes / jeunes avec qui vous avez travaillé ?
Réflexions des jeunes
Les adultes ? On voit leurs qualités et leurs défauts. Comment ils pensent et comment ils travaillent. Ça crée des liens.
Ils restent et font leur tâche jusqu’au bout. S’ils ne sont pas du métier, ils essaient d’apprendre. Ce sont de grands enfants ! (rires) très motivés et dévoués à la jeunesse.

Réflexions des adultes
« Les jeunes…, il fait bon avec ! »
Le chantier et la fête nous ont rapprochés des jeunes dont on peut lister les qualités : super sympas, bosseurs, motivés, bien organisés, de bonne humeur, respectueux…
Et ils réfléchissent, font ce qu’on leur dit, essaient d’apprendre de nouveaux savoir-faire et n’ont pas peur des responsabilités.
Même avec les « aïeuls » c’était merveilleux, on s’est bien compris.
« Tout le contraire de ce qu’on entend d’habitude sur les jeunes. »

Que pensez-vous qu’un giron de jeunesse offre à un jeune en 2013 ?
Réflexions des jeunes
Une nouvelle expérience : l’occasion de sortir à 16 ans et de découvrir les traditions des girons de jeunesses broyardes. On y fait de nouvelles rencontres et on vit de l’amitié et de la convivialité.
En 2013, un jeune est beaucoup plus dans l’informatique et pas assez dans la construction manuelle. Alors, au giron, on est avec des adultes qui nous apprennent à manier des outils, à travailler, à se débrouiller et à prendre des initiatives.
On découvre de nouveaux corps de métier et l’esprit d’équipe nous aide si on n’a pas d’expérience.
Ça nous apporte de l’ouverture d’esprit, de la créativité. On prend des responsabilités et sans s’imposer, on donne son avis et on fait valoir ses idées.

Réflexions des adultes
Un giron, ça arrive dans un village qu’une fois tous les 18 à 25 ans. Donc, une expérience humaine qui ne va pas être vécue dans le monde du travail.
Ça sociabilise les gens : faire connaissance avec de nouvelles personnes, d’autres apprentissages, se soumettre à des ordres (en discuter), vivre une belle fête ensemble.
Finalement, montrer nos valeurs aux 20’000 visiteurs qui viendront, c’est une responsabilité. On a un programme à respecter. Vous avez admiré la décoration du village, ses portiques ! Et ces jeux, quel épanouissement dans la bonne humeur !
Ça offre de la débrouillardise, de la camaraderie, du respect pour les anciens. Etre en équipe pour régler ce qui ne va pas comme on veut.

Que vous a apporté votre participation à ce giron ?
Réflexions des jeunes
Ça nous a fait mûrir en étant poussés dans la réalité à travers des rencontres avec de nouvelles personnes aux fonctions souvent importantes. Mais aussi les travailleurs de l’ombre comme ce monsieur portugais responsable des toilettes de sept à vingt deux heures !
On peut montrer ce qu’on sait faire et compléter avec de nouveaux outils ; après, on est fier que ça fonctionne.
C’est des soucis, mais on trouve vite de la satisfaction avec du travail bien fait car on est bien accompagné. Il nous restera de beaux souvenirs et des compétences qui nous aideront plus tard.
On s’échange des coups de mains entre jeunesses.
Les recherches pour imaginer les jeux. Chacun a une base historique : intellectuelle, guerrière, théâtrale, navale… Le tractage par…galère ? « Sont fous ces Broyards ! »
On ne se prend pas la tête ; on est 70 à travailler depuis trois mois ; il y a des absents, des lacunes, des erreurs, des contre-ordres mais la motivation est là. Merci, esprit d’équipe !

Réflexions des adultes
Au-delà de la fatigue, des soucis et des déceptions, il me reste une expérience de vie magnifique. Celle où se côtoient des jeunes qu’on aime bien et des plus anciens qui veulent les entourer de leur générosité et de leur savoir faire.
Ah, les retrouvailles et le plaisir de rendre service, ça laisse de beaux souvenirs.
Une occasion de créer quelque chose de grand, de beau, la joie de donner de mon temps à cette jeunesse de Gletterens.

Xavier Leibzig-Collaud

0
  Articles relatifs